Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’homme irrationnel (Woody Allen)

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

L’homme irrationnel (Woody Allen)

Un film qui commence comme une comédie romantique, où un philosophe dépressif et désabusé paraît devoir être sauvé par l’amour d’une de ses étudiantes (adorable Emma Stone, nouvelle égérie du cinéaste). Mais le film prend à mi-parcours un tout autre chemin, bascule dans un tout autre registre, une fable particulièrement noire aux accents dostoïevskiens. « Banalité du mal », disait Hannah Arendt – évoquée dans le film – à propos d’Eichmann. Woody Allen lui répond, cyniquement, « moralité du mal », avec ce professeur de philosophie retrouvant un sens à son existence en cherchant à faire le bien… par le biais d’un meurtre parfait, que n’aurait sans doute pas renié Alfred Hitchcock (on peut d’ailleurs relever plusieurs références au maître du suspense). Le propos, éminemment incorrect, réjouit ! Et si le crime ne reste, au bout du compte, pas impuni, le final n’a rien d’édifiant ; il ne sauve les apparences que par le jeu du hasard, une simple lampe de poche. Une lumière dans ce drame très sombre ? Plutôt un pied de nez ! Même si je préfère la légèreté de Magic in the Moonlight, cet opus 2015 est un très bon cru…

Commenter cet article