Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualité DVD - Blu-ray (novembre 2011)

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

Pour les amateurs du cinéma de David Lean, je signale que Carlotta s’apprête à mettre en vente un coffret consacré à ses débuts de réalisateur : Heureux mortels (1944), L’esprit s’amuse (1945), Brève rencontre (1945), Les amants passionnés (1949) et Madeleine (1950). Chaque film, présenté en version restaurée, sera précédé d’une préface de Pierre Berthomieu, historien du cinéma. Brève rencontre contiendra en outre deux documentaires : Il était une fois Brève rencontre et Directed by David Lean. Un livret de 36 pages, intitulé Before the epic, David Lean et l’âge d’or du cinéma britannique, accompagnera cet ensemble. Avec le coffret Oliver Twist et Les grandes espérances sorti le 19 octobre chez Opening, et Vacances à Venise, édité également chez Carlotta, c’est la quasi totalité des premières œuvres du cinéaste anglais qui est désormais accessible.

    Coffret-David-Lean---Les-premiers-chefs-d-oeuvre-2.jpg

 

   Brève rencontre, David Lean (1945) 

 

Le patrimoine cinématographique britannique sera décidément à l'honneur en cette fin d'année, puisque je rappelle la prochaine commercialisation en Blu-ray du chef-d'oeuvre de Michael Powell et Emeric Pressburger, Les chaussons rouges (également chez Carlotta). Plusieurs compléments seront proposés : Il était une fois Les chaussons rouges (24 mn) ; Ballet flamboyant (32 mn), un voyage dans les coulisses des ballets du film en compagnie de Nicolas Le Riche (danseur étoile à l’Opéra de Paris) et de Mathias Auclair (Conservateur en chef à la Bibliothèque-musée de l’Opéra) ; et un entretien avec Thelma Schoonmaker-Powell, la veuve de Michael Powell.

Commenter cet article

armelle 08/11/2011 09:41


Je connais mal ces premiers films de David Lean et c'est dommage. J'aime beaucoup ce réalisateur qui est un imagier prestigieux. Il savait choisir ses acteurs et créer un climat. Beaucoup de
critiques lui ont reproché par la suite ses super-productions, ses mises en scène homériques, mais il savait faire, ce n'était jamais lourd, ni pesant. Son Lawrence d'Arabie était taillé avec
finesse et très fidèle à l'histoire et son Docteur Jivago d'une grande poésie et également fidèle à Pasternak.


CHRISTOPHE LEFEVRE 08/11/2011 16:41



Effectivement, et je pense que je vais me laisser tenter par ce coffret (ou me le faire offrir pour Noël ), car je ne
connais que Brève rencontre. Dans ses grandes productions, c'est effectivement un imagier prestigieux. Comme Powell, dont je viens de découvrir Le narcisse noir. Je prépare un article sur ce
film, qui est une réelle splendeur ! Mais je veux être à la heuteur du sujet, je vais don prendre mon temps pour écrire mon texte... merci de ta visite !



Eeguab 06/11/2011 11:27


Le coofret David Lean ferait un parfait cadeau de Noël.Je ne connais que Brève rencontre,film qui m'est cher.Curieuse évolution que la filmo de Lean mais la première partie est peut-être tout aussi
passionnante que la seconde.


CHRISTOPHE LEFEVRE 07/11/2011 07:54



Moi, aussi, je ne connais que Brève rencontre dans ce coffret. Et c'est vrai que cette évolution de carrière est curieuse, passer ainsi de l'intimiste au grand spectacle. Et j'ai bien envie de
découvrir, moi aussi, ces premiers films  La période de Noël est bien pour ça, avec tous ces coffrets un peu inédits
qui sortent....