Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualité DVD - Blu-ray (juillet-août 2012)

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

La-porte-du-diable-1.JPG

 

Quelques sorties DVD à signaler pour ce début d’été (un été surtout sur le papier...). La belle collection Classics confidential de Wild Side s’enrichit ainsi d’un nouveau titre, La porte du diable d’Anthony Mann. Ce western de 1950, édité pour la première fois en DVD, marque une étape importante, puisqu’il est l’un des premiers films du genre -avec La flèche brisée de Delmer Daves- à prendre le point de vue des Indiens, même si, comme souvent à l’époque, le rôle principal est tenu par un acteur blanc, en l’occurrence Robert Taylor, qui incarne ici Lance Poole, un vétéran de la guerre de Sécession.

Cette édition propose en bonus un
entretien entre Bertrand Tavernier et Jean-Claude Missiaen, ainsi qu’un livre de 80 pages écrit par Bernard Eisenschitz, intitulé La terre promise.
 

 

The mask of Diijon 

Artus vient de mettre en vente un intéressant coffret Erich Von Stroheim, comprenant quatre œuvres assez méconnues du répertoire fantastique : The great Gabbo de James Cruze (1929), The crime of Dr Crespi de John H Auer (1935), The lady and the monster de George Sherman (1944) et The mask of Diijon de lew Landers (1946). Les copies ne sont certes pas parfaites, mais on peut saluer la démarche de cette société qui permet régulièrement de découvrir des raretés. D’autant qu’un réel effort éditorial est à chaque fois réalisé (un livret de 12 pages et des reproductions de lobby cards au format carte postale accompagnent cet ensemble). 

 

Hitler, un film d'Allemagne 1
Mais le véritable évènement concerne la sortie du film polyphonique d
Hans-Jürgen Syberberg, Hitler, un film d’Allemagne (Les Films du Paradoxe). Cette œuvre mythique de plus de sept heures divisée en quatre parties (Le Graal, Un rêve allemand, La fin du conte d'hiver et Nous, les enfants de l'enfer), tournée en à peine trois semaines en studio, propose une plongée dans les tréfonds de l’âme allemande, expose et démonte la machine de guerre Hitler et insiste sur sa présence refoulée dans l’Allemagne des années 1970.

Le film de Syberberg est un beau monstre, a dit Michel Foucault. Ce long cauchemar sur les démons allemands est de fait une expérience radicale, mais essentielle, pour tenter -j’insiste sur ce mot- de comprendre la force de séduction qu’exerça sur le peuple allemand le dictateur. Ce coffret comprend en outre un livret d’une soixantaine de pages offrant un florilège des textes parus sur ce film.

Commenter cet article

dsata 19/07/2012 14:34

Jean-Baptiste Thoret a mis à l'honneur le dvd de "La porte du diable" au début de l'émission qu'il co-anime cet été sur France Inter :
http://www.franceinter.fr/emission-pendant-les-travaux-le-cinema-reste-ouvert-godard-est-il-vraiment-un-voyou

CHRISTOPHE LEFEVRE 19/07/2012 16:59



Merci pour cette info. Passionnant... Et l'échange sur Godard également



palilia 16/07/2012 20:26

Je comprends ce que tu dis dans ton dernier paragraphe au travers de ton parcours universitaire. J'ai ramené à la maison le bouquin d'Hitchcock que La tulipe m'avait offert : je me le regardais
tous les midis pendant la pause déjeuner. Dommage que tu habites si loin, je te l'aurais prêté. Il est extrêmement bien fait, film après film.

CHRISTOPHE LEFEVRE 16/07/2012 21:50



C'est le Hitchcock au travail, c'est ça ? J'imagine qu'il doit être franchement passionnant, si j'en juge par son "frère", Frit Lang au travail