Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The thing

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

The thing 1
 
Critique 
 
La paléontologue Kate Lloyd (Mary Elizabeth Winstead) part en Antarctique rejoindre une équipe de scientifiques norvégiens qui a localisé un vaisseau extraterrestre emprisonné dans la glace. Elle y découvre un organisme qui semble s'être éteint au moment du crash, de multiples années auparavant. Mais une manipulation élémentaire libère accidentellement la créature de sa prison glacée. Capable de reproduire à la perfection tout organisme vivant, elle s'abat sur les membres de l'expédition, les décimant un à un. Kate s'allie au pilote américain Carter (Joel Edgerton) pour tenter de mettre fin au carnage. Aux confins d’un continent aussi fascinant qu’hostile, le prédateur protéiforme venu d’un autre monde tente de survivre et de prospérer aux dépens d’humains terrorisés qu’il infecte et pousse à s’entre-tuer… 
 
Fiche techniqueThe-thing---Affiche.jpg
 
Film américain
Durée : 1h43
Année de production : 2011
Scénario : Eric Heisserer 
Avec Mary Elizabeth Winstead (Kate Lloyd), Joel Edgerton (Braxton Carter), Ulrich Thomsen (Sander Halvorson), Eric Christian Olsen (Adam Goodman)... 
 
 
Critique 
 
The thing version 2011 est plus un remake qu’une préquelle du film de John Carpenter. Comme la chaîne Action a eu la bonne idée de rediffuser ce dernier samedi soir, j’ai pu comparer ces deux adaptations de La chose d’un autre monde, de l’écrivain John W Campbell (déjà portée à l’écran en 1951 par Howard Hawks et Christian Nyby). Et force est de constater que les évènements représentés ici sont pour l’essentiel une réplique de l'original. On y retrouve les mêmes effets narratifs (dysfonctionnements du lance-flamme, isolement des individus suspectés d’avoir été infectés, évasion de ceux-ci…) et esthétiques (usage des lens flares, qui connaissent aujourd’hui un retour en grâce (Super 8)). Aussi est-il singulier de constater que ceux qui crient au génie devant le film de Carpenter font la fine bouche devant ce spectacle, presque en tous points identique. Tout au plus peut-on reprocher à Matthijs van Heijningen Jr son manque d’originalité (même s’il se démarque de son modèle en introduisant –n’y voyez pas un mauvais jeu de mots de ma part !- un élément féminin dans son intrigue) ou l’inutilité de sa démarche. 
 
The thing 2 
Cependant, la copie qu’il nous livre est honorable. Les scènes d’action sont efficacement menées, les métamorphoses de la créature plutôt réussies… De plus, il a le bon goût de ne pas abuser de certaines ficelles un peu usées (il y a quelques jump scares, mais pas trop). Enfin, il réussit à relier assez astucieusement son film à celui de Carpenter, justifiant ainsi -in extremis, certes- son statut de préquelle.
 
Le casting est également convaincant. Joel Edgerton, après ses prestations dans Animal Kingdom et Warrior, confirme sa belle année. Mary Elizabeth Winstead, quant à elle, se voit enfin confier un rôle plus dense qu’à l’accoutumée. Son personnage n’est en effet pas uniquement là pour satisfaire le public masculin (même si elle est loin d’être désagréable à regarder !). Il possède une véritable autorité sur l’équipe de scientifiques. Et puis, il est le seul à échapper à la Chose. Si bien que l’on peut imaginer –craindre- une rencontre future entre Kate Lloyd et MacReady.
 
Ma note - 2/5

Commenter cet article

Wilyrah 21/10/2011 13:23


Salut Christophe. Film visionné ce samedi. Pas plus convaincu que toi.


CHRISTOPHE LEFEVRE 21/10/2011 14:30



Ca se regarde, mais bon, assez inutile quand même...



mymp 18/10/2011 19:50


Mais POURQUOI as-tu été voir ça ?! ;) Par respect au film de Carpenter que je chéris, JAMAIS je n'irai voir ce truc (tout comme je l'avais fait avec le remake de Morse, même si ici, le film se veut
plus un préquel, mais quand même...).


CHRISTOPHE LEFEVRE 18/10/2011 20:15



Il ne faut pas être fétichiste ! Et franchement, il ne démérite pas, même si ce remake-préquelle est inutile. Mais tu sais, j'ai revu samedi soir le film de Carpenter. C'est pas mal, mais avec le
recul, ce n'est pas non plus un pur chef-d'oeuvre. Un bon film, c'est tout. Le même week end, j'ai vu le remake du Village des damnés, par Carpenter. Et très franchement, la version de Wolf Rilla
est supérieure. Donc Carpenter est capable de faire des choses assez inutiles lui aussi. Le remake de Morse est certes faible, mais bon, cela se regarde quand même. Il ne faut pas fétichiser les
choses...



Eeguab 17/10/2011 20:23


J'aime beaucoup la version Hawks-Niby.Moins celle de Carpenter dont j'aime plusieurs de ses autres films.


CHRISTOPHE LEFEVRE 17/10/2011 23:21



Je ne l'ai malheureusement pas vue, cette première version... Pour Carpenter, j'ai vu il y a deux jour sa version du Village des damnés, et j'ai aussi préféré celle de Wolf Rilla.