Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Inception

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

Inception 2
 
Synopsis 
 
Dom Cobb (Leonardo DiCaprio), spécialiste de l'extraction (technique consistant à s'approprier les secrets enfouis dans le subconscient des individus) est contacté par un magnat japonais, Saito (Ken Watanabe). La mission que ce dernier lui propose relève de la démarche inverse : l'inception. Il s'agit d'implanter dans l'esprit de Fischer (Cillian Murphy), un jeune milliardaire, l'idée de démembrer l'empire dont il vient d'hériter, car celui-ci menace par sa vocation hégémonique les intérêts de Saito... 
 
Fiche technique Inception - Affiche
 
Film américain, britannique
Année de production : 2010
Durée : 2h28
Réalisation : Christopher Nolan
Scénario : Christopher Nolan 
Image : Wally Pfister
Avec Leonardo DiCaprio (Dom Cobb), Joseph Gordon-Levitt (Arthur), Ellen Page (Ariadne), Tom Hardy (Eames), Ken Watanabe (Saito)... 
 

 
Critique 
 
Christopher Nolan prétend avec Inception plonger le spectateur dans l'univers des rêves. En fait, il ne nous propose qu'un banal blockbuster, qui cache derrière un déluge visuel et pyrotechnique assomant, ponctué par la composition d'un Hans Zimmer toujours moins délicat qu'une batterie de katiouchas (Dieu qu'elle est loin la partition de Gladiator !), les failles d'un scénario confus. Il est d'ailleurs difficile de garder son sérieux en écoutant les explications abracadabrantesques supposées nous faire accroire à l'extraction et à l'inception. Il eût mieux valu laisser ces éléments dans le flou ! 
 
Il est également fâcheux que cette immersion dans le domaine des songes ait un objectif aussi prosaïque que celui de défendre les intérêts d'un homme d'affaires avide. Mais ce trait est sans doute symptomatique de notre époque, dont la seule valeur semble être l'argent et le profit. Un tel projet, traité avec plus de finesse et d'intelligence, aurait pourtant pu être l'occasion d'une illustration poétique de l'espace onirique. Et ce n'est pas la vague allusion à 2001, l'odyssée de l'espace (voir la scène où Fischer retrouve son père mourant dans une chambre, séquence qui évoque celle où Dave Bowman se voit, viellissant, dans une suite de style Louis XVI) qui compense la lourdeur de la mise en scène. On ne peut donc que regretter que ce sujet n'ait pas été abordé par un cinéaste plus inspiré, comme Tim Burton ou David Lynch, par exemple...
 Inception 3
 
Reste cependant quelques trouvailles visuelles intéressantes (mais c'est le moins que l'on puisse attendre d'un film bénéficiant d'un tel budget !) et les interprétations de Leonardo DiCaprio (assez proche du personnage qu'il incarne dans Shutter island) et d'Ellen Page, dont le naturel et la fraîcheur éclaire Inception. Marion Cotillard n'apparaît malheureusement que ponctuellement, et est souvent associée, de manière assez grotesque, à la chanson de Piaf, Rien de rien. La Môme risque de la poursuivre longtemps... 
 
Inception est donc un spectacle assez vain et prétentieux, à la limite de l'ennui, qui fait regretter l'excellent The dark knight, du même réalisateur... 
 
Ma note - 1/5

Commenter cet article