Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Killing fields (Texas killing fields)

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

Killing-fields-1.jpg
 
Synopsis
 
À Texas City, la police fait face à une série de disparitions, mais les rivalités internes qui minent le service compliquent l’enquête. Dans le comté voisin, les inspecteurs Mike Souder (Sam Worthington) et Brian Heigh (Jeffrey Dean Morgan) travaillent sur le meurtre d’une jeune prostituée de 15 ans. Quand Anne (Chloë Grace Moretz), une gamine des rues que Brian a prise sous son aile, est à son tour portée disparue, les deux inspecteurs commencent à se dire que la solution se cache peut-être du côté des bayous… 
 
Fiche techniqueKilling-fields---Affiche.jpg
 
Film américain
Année de production : 2011
Durée : 1h45
Réalisation : Ami Canaan Mann
Scénario : Don Ferrarone
Image : Stuart Dryburgh
Avec Sam Worthington (Mike Souder), Jeffrey Dean Morgan (Brian Heigh), Chloë Grace Moretz (Anne Sliger), Jessica Chastain (Pam Stall), Sheryl Lee (Lucie Sliger)...  
 

 
Critique
 
Killing Fields est le deuxième long métrage de cinéma d’Ami Canaan Mann (après Morning, inédit en France), la fille de l’auteur de Heat, film sur lequel elle assistait le producteur exécutif, Pieter Jan Brugge. 
 
Sur le papier, ce projet laissait présager un polar dans la lignée de Dans la brume électrique, trouble et poisseux, Malheureusement, en jouant sur trop de strates narratives (suspense, intrigue amoureuse, peinture naturaliste d’une Amérique profonde frappée par la crise…), le récit finit par devenir assez inintelligible. D’autant que le découpage est des plus hasardeux. La réalisatrice ajoute à la confusion en se désintéressant de certains de ses personnages en cours de route, tel celui incarné par Jason Clarke, dont on n’entend plus parler après qu’il s’est débarrassé de son complice. La relation entre les trois agents n’est pas non plus très claire.
    Killing-fields-4.jpg
 
A l’inverse, et de façon paradoxale, des éléments clés du scénario sont plus que transparents. Je pense notamment à l’identité de l’auteur de la série de crimes (je ne la dévoilerais pas, pour ne pas me faire lyncher, car depuis que les Français ont découvert cet anglicisme, c’est devenu un sacrilège de spoiler…). Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a la tête de l’emploi. D’autant que son interprète (je ne vous dirai pas qui c'est, n'ayez crainte !) n’a pas un jeu très subtil. Son regard oblique et libidineux, derrière ses lunettes (oups !), en fait un pervers évident… Quant à la fin, elle est plus que téléphonée. 
 
Côté interprétation, Sam Worthington a –comme d’habitude- autant de charisme qu’un nématode. Il retrouve dans ce film sa partenaire de  L’affaire Rachel Singer, Jessica Chastain, l’étoile montante du cinéma américain. Elle fait cependant ici assez pâle figure (aussi attends-je avec impatience Take Shelter). Jeffrey Dean Morgan est plus convaincant, apportant de la complexité à son personnage de flic très croyant, mais dont les tourments de l’âme s’expriment parfois par de brusques accès de violence. Sheryl Lee, davantage présente sur le petit écran ces dernières années, fait un retour remarqué -pour notre plus grand bonheur- au cinéma (on l’a vue cette année dans le très beau Winter’s bone de Debra Granik). Chloë Grace Moretz, qui à 14 ans possède déjà une très belle filmographie, joue également avec beaucoup de justesse.
 Killing-fields-3.jpg
 
Tout n’est certes pas à jeter dans Killing Fields. La mise en scène est soignée (l’héritage paternel transparait clairement). La photographie de Stuart Dryburgh -le chef opérateur de La Leçon de piano- est élégante. Il n’empêche, la déception est au rendez-vous… 
 
Ma note - 1,5/5

Commenter cet article

Dubai jazz singer 16/04/2016 10:31

Dubai singer, corporate, jazz singer, lounge, wedding, events, princess , British,British presenter,female presenter, MC, voiceover, Hostess and wedding singer.

palilia 06/01/2012 19:10

Oh, t'exagères avec Sam Worthington : il est drôlement beau ! aller le comparer avec un ascaris quand même (je suis allée chercher sur wikipédia, je séchais sur le nématode...)

CHRISTOPHE LEFEVRE 06/01/2012 20:44



Il est beau mais son jeu...



Bob Morane 06/01/2012 14:40

ça rejoint bien mon sentiment déçu, et la vraie histoire, on ne sais rien...