Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’énigme de Curtis Bernhardt (Arte, 2 mai 2012 à minuit)

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

L-enigme.jpg

 

Dans le cadre de son programme consacré au cinéma muet, Arte diffusera le 2 mai à minuit L’énigme -ou La femme que l’on désire- de Curtis Bernhardt (1929). Un film important, puisqu’il s’agit du premier rôle notable de Marlène Dietrich. 

 

Adapté d’un roman de l’écrivain tchèque Max Brod, connu pour avoir été l’ami et l'exécuteur testamentaire de Kafka, L’énigme raconte l’histoire d’Henry (Uno Henning) qui, en voyage de noces avec une épouse fortunée qu'il n'aime pas, rencontre Stascha (Marlène Dietrich), une belle jeune femme accompagnée d'un homme plus âgé qu'elle, à qui elle semble vouloir échapper. Elle prétend avoir tué son mari avec l'aide du vieillard. S'ensuit un vertigineux triangle amoureux dont Henry ne sortira pas indemne... 

 

Jean Renoir et Curt Courant - Tournage de La bête humaine 

Curt Courant (à gauche) et Jean Renoir (à droite) sur le tournage de La bête humaine (1938) 

 

Ce film, restauré par la Friedrich Wilhelm Murnau Stiftung, vaut aussi pour la qualité de sa photographie, signée Curt Courant, l’un des plus grands chefs opérateurs allemands des années 1930-1940. Il travailla entre autres avec Lang (La femme sur la Lune), Hitchcock (L’homme qui en savait trop), Carné (Le jour se lève), Ophüls (De Mayerling à Sarajevo), Chaplin (Monsieur Verdoux) ou encore Renoir, qui dit de lui, dans Ma vie et mes films : Dans La bête humaine [...], les opérateurs étaient Curt Courant et mon neveu Claude Renoir. Curt Courant était un petit homme sec et léger, un vrai poids-plume. Il risquait constamment d'être enlevé par le vent qui soufflait en diable sur ce studio roulant [la locomotive]. Dans plusieurs prises de vues, je dus le prendre dans mes bras pour qu'il ne soit pas balayé par le courant d'air.

Commenter cet article

Eeguab 06/05/2012 17:37

Je viens de le voir.D'abord beau travail de restauration de la Murnau Stiftung comme d'hab.Un triangle amoureux qui focntionne à merveille.Scènes dans le train très réussies.A bientôt Christophe.

CHRISTOPHE LEFEVRE 07/05/2012 16:21



Pas vue, juste jeté un coup d'oeil. La restauration est effectivement somptueuse, comme toujours. En ce moment, je publie peu, car j'ai besoin de reprendre un rythme plus tranquille sur mon blog.
Pas me sentir obligé de publier tous les deux jours, mais d'être plus sur le fond et la qualité... Je travaille sur Metropolis



Eeguab 22/04/2012 12:15

Salut Christophe.Tu as bien fait de le signaler car je crois que je serais passé à côté.

CHRISTOPHE LEFEVRE 23/04/2012 00:02



Surtout que ces derniers temps, Arte avait un peu modifié ses habitudes diffusant ce programme muet à des moments du mois un peu inhabituel...