Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La femme du pharaon d'Ernst Lubitsch (Arte, 26 septembre 2011 à 00h15)

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

Après Gribiche de Jacques Feyder, diffusé le mois dernier, Arte fait un nouveau cadeau aux cinéphiles en proposant, dans une version restaurée, La femme du pharaon (Das Weib des Pharao), l’avant dernier film tourné par Lubitsch en Allemagne. Il sera d’abord présenté en première mondiale le 17 septembre 2011 au Neues Museum à Berlin (visible en direct sur Arte Live Web à partir de 21h00). On pourra également le découvrir sur la chaîne franco-allemande le 26 septembre prochain.
   
La femme du pharaon 3
Pour ce film, dont le tournage se déroula dans le sud de Berlin, Lubitsch fit construire des décors gigantesques et engagea des milliers de figurants. L’ampleur de ce projet s’explique par le fait que le cinéaste allemand était désireux de convaincre de son talent les studios hollywoodiens, où il espérait faire carrière. Pari réussi, puisque La femme du pharaon rencontra le succès lors de son avant-première le 22 février 1922 à New York. L’année suivante, Lubitsch coréalisait avec Raoul Walsh Rosita, avec Mary Pickford en vedette... 
 
La femme du pharaon est une satire du pouvoir, dans une contrée d’Orient imaginaire. Le roi éthiopien Samlak (Paul Wegener) offre sa fille Makeda (Lyda Salmonova) en mariage au puissant pharaon Amenes (Emil Jannings) pour sceller la paix entre leurs pays. Mais le calcul diplomatique va se transformer en intrigue amoureuse. Au lieu de s’éprendre de Makeda, le vieux pharaon s’intéresse à sa belle esclave Theonis (Dagny Servaes), qui de son côté est depuis longtemps amoureuse du jeune Egyptien Ramphis (Harry Liedtke). Déçu, Samlak part en guerre contre Amenes… 
 
Pour tout savoir sur la restauration du film, voir le site d’Arte.
 

Commenter cet article

Herr Graf Ferdinand Von Galitzien 08/09/2011 00:19


After so many years since its prémiere, this Herr Graf is looking forward to such wonderful restoration.


palilia 06/09/2011 20:30


c'est dingue ! à l'époque et même après, ils construisaient tous les décors plutôt que de se déplacer sur les lieux de tournage. Bon, il n'y avait pas non plus les moyens techniques ni de transport
qu'on a aujourd'hui. Si ça passe sur ARte, j'essaierai de le voir


CHRISTOPHE LEFEVRE 07/09/2011 00:07



C'est nu évènement ! Et c'est vrai qu'il y avait du travil pour les décorateurs. Pas de pixels !