Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois lumières (France 3, 19 novembre 2012 à 00h15)

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

Les-trois-lumieres-1.jpg

 

Dans le cadre du Cinéma de minuit, France 3 diffusera le 19 novembre prochain Les trois lumières, l’un des premiers films de Fritz Lang (1921). Tourné juste avant Le docteur Mabuse, il raconte l’histoire d’une jeune fille dont le fiancé est enlevé par un mystérieux voyageur. Pour retrouver son bien-aimé, il lui faudra sauver l’une des trois vies symbolisées par les lumières que lui présente l’inconnu, qui n’est autre que la Mort. Lotte Eisner vit dans ce récit une parenté avec deux contes, l’un d’Andersen, L’histoire d’une mère, l’autre des frères Grimm, La mort marraine. 

 

Les trois lumières offre au spectateur de nombreux trucages, notamment une scène sur un tapis volant qui incita Douglas Fairbanks à acquérir les droits du film dans le but de retarder sa sortie américaine, et ainsi en copier l’effet pour son Voleur de Bagdad, qui sortira en (1924). Elle inspira également une séquence de Faust, une légende allemande de Murnau (1926). 

 

Les-trois-lumieres-2.jpg 

A l’affiche des Trois lumières, on relèvera la présence de Lil Dagover, dont la carrière couvre soixante ans de cinéma allemand. L’actrice eut plusieurs fois l’occasion d’évoluer devant la camera de Lang : Les araignées, Harakiri, Le docteur Mabuse. Elle tourna également sous la direction de Robert Wiene (Le cabinet du docteur Caligari), Friedrich Murnau (Le fantôme, Tartuffe), Ewald André Dupont (Der Demütige und die Tänzerin) ou Henri Fescourt (Monte Cristo). Elle a ici pour partenaire Bernhard Goetzke (dans le rôle de la Mort), qu’elle retrouva dans Le docteur Mabuse et Monte Cristo. 

 

En tête de la distribution technique figure Fritz Arno Wagner, dont j’ai déjà parlé à l’occasion de La découverte d’un secret de Murnau. Pour rendre compte de l’immense talent de ce chef opérateur, l’un des plus grands de son temps avec Karl Freund et Carl Hoffmann, il suffit d’énumérer la longue liste des chefs-d’œuvre auxquels il collabora tout au long de la République de Weimar : Madame Du Barry, La terre qui flambe, Nosferatu le vampire, Les espions, Le journal d’une fille perdue, Quatre de l’infanterie, M le maudit, L'opéra de quat'sous, Le testament du docteur Mabuse

 

A noter, pour conclure, que Les trois lumières est diffusé dans le cadre d’un cycle Fritz Lang, qui proposera également House by the river, Chasse à l’homme et Le secret derrière la porte.

 

fee ton jouet bandeau 

Commenter cet article

Eeguab 17/11/2012 11:22

Bonjour Christophe.Je vais enfin voir Les trois lumières et j'en suis content.Le titre original est bien plus beau.Les trois autres je les connais mieux et en possède deux.A bientôt.

CHRISTOPHE LEFEVRE 17/11/2012 12:27



Moi aussi, ce sera une découverte. Cela fait lontemps que je voulais le voir ! Les autres, je les ai aussi en DVD. Mais Chasse à l'homme est plus rare à voir, d'autant que le DVD n'est pas (ou
plu) disponible en France, sauf erreur de ma part...



palilia 17/11/2012 09:29

tu me fais rire tiens ! ça me rappelle la lettre de Balladur envoyée à toutes les administrations pour dire qu'il fallait adopter un langage simple quand on écrivait aux administrés et non des
propos abscons... et crois-moi, on a tous plongé dans le dictionnaire. (je crois que c'était Balladur)

CHRISTOPHE LEFEVRE 17/11/2012 10:00



Cela ne m'étonne pas (de lui) ! Mais je suis une formation, en ce moment, avec mes collègues, pour écrire plus simple. Comme si les rapports que nous rédigeons étaient destinés au grand
public...



palilia 16/11/2012 18:25

que veux-tu Christophe, j'essaie de compenser mon inculture cinématographique par ma célérité... mais comme je lis tout et que je regarde les photos, mais si c'est un peu cucul la praline, je
trouve quand même quelque chose à dire. Et quand on écrit pour soi et pour les autres, je trouve important de participer aussi chez les autres qu'on aime bien surtout quand les articles sont
nouveaux. Bises

CHRISTOPHE LEFEVRE 17/11/2012 02:24



Taratata ! Tu as des remaqrues très pertinentes et pleine de bon sens en matière de cinéma. Souvent plus que tous ceux qui se prennent la tête avec des analyses absconses qui ne veulent rien dire




palilia 16/11/2012 17:55

un tapis volant qui ne vole qu'à un mètre cinquante de hauteur, c'est mon rêve : ils avaient quand même l'air assez inquiétants ces personnages

CHRISTOPHE LEFEVRE 16/11/2012 18:05



Tu as toujours le bon mot ! Et tout est toujours la première à commenter !!