Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Programme d'Arte pour les Fêtes de fin d'année

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

Metropolis.jpg

 

Ceux qui n'auront pas la chance de se rendre à l’exposition Fritz Lang à la Cinémathèque française (jusqu’au 29 janvier 2012), ou qui n’ont pas acheté l’édition Blu-ray, pourront tout de même découvrir la version presque intégrale de Metropolis sur Arte le 30 décembre prochain à 22h45. La chaîne franco-allemande l’avait déjà diffusée en février 2010, lors d’un ciné-concert organisé dans le cadre du Festival du film de Berlin. Pour ceux qui auraient vécu ces dernières années au sommet d’une colonne, comme l’anachorète Saint Siméon le Stylite, et qui viendraient seulement d’en descendre, rappelons qu’une copie comprenant la quasi-totalité des scènes manquantes de ce film a été retrouvée en 2008 au Musée du cinéma de Buenos Aires... 

 

Arte proposera également pendant les Fêtes six soirées Laurel et Hardy. Ce cycle débutera ce soir, avec le premier long métrage du tandem, Sous les verrous (1931) et deux courts : Marchands de poisson (1932) et Laurel et Hardy constructeurs (1928). Le 22 décembre seront diffusés C’est donc ton frère (1936), Livreurs sachant livrer (1932) et Vive la liberté (1929). Au programme du 26 décembre, Laurel et Hardy au Far West (1937), Laurel et Hardy électriciens (1935) et On a gaffé (1928). Le 28 décembre, la chaîne diffusera un documentaire d’Andrea Baum, Laurel et Hardy – Une histoire d’amour. Le 29 décembre, on verra Les as d’Oxford (1940), Les bricoleurs (1940), Son altesse royal (1929). Le 1er janvier, outre le documentaire déjà cité, on pourra découvrir Les compagnons de la nouba (1934), Les joyeux compères (1934) et Atoll K (1951), qui marque la dernière collabration du duo. Certains de ces films seront rediffusés le 2 janvier. 

 

Laurel-et-Hardy.jpg 

En complément, Arte consacrera son programme muet du mois à un acteur comique qui eut son heure de gloire avec les prestigieux studios Hal Roach, Max Davidson. Né en 1875 à Berlin, ce comédien s'est illustré dans près de deux cents rôles, apparaissant notamment dans Intolérance de Griffith ou Le dictateur de Chaplin. La chaîne diffusera trois de ses courts métrages le 27 décembre (à partir de 1h05) : Quand la fille mène le bal (Leo McCarey), Une histoire de fous (Clyde A Bruckman) et Comme un coq en pâte (Fred Guiol). 

 

La chaîne franco-allemande nous permettra enfin de revoir plusieurs films de Pierre Etaix : Heureux anniversaire (21 décembre), Yoyo (23 décembre), Le grand amour (28 décembre), Le soupirant (30 décembre) et Tant qu’on a la santé (le 3 janvier).

Programme complet sur ce lien.

Commenter cet article

palilia 23/12/2011 04:21

ah la la ! 04H18 ce matin (et j'ai fait tout mon ménage) mais le sommeil me regagne. Alors je commente en vitesse. Comment veux-tu qu'on regarde l'édition en blu-ray quand on en a pas ? par contre
Laurel et Hardy ont accompagné nos premières émissions télévisuelles voici 40 ans (on avait pas la télé avant) alors je te le fais de tête : "c'est moi Laurel, c'est moi Hardy, c'est moi le gros et
moi le petit, c'est moi Laurel, c'est moi, Hardy et nous sommes de bons amis ! quand l'un y va, l'autre le suit, toujours ensemble toujours unis, on se dispute mais qu'est ce qu'on rit... nous
sommes Laurel et Hardy. Quand je fais une grosse bêtise je me mets vite à pleure "parce que j'ai peur de me faire disputer", quand tu fais une grosse bêtise, je me mets vite à crier, mais je t'ai
vite pardonné, je ne suis pas rancunier..." c'est moi Laurel ! et je ne peux pas te l'écrire avec l'accent !! dommage..

CHRISTOPHE LEFEVRE 23/12/2011 08:25



C'est vrai que l'accent à beaucoup contribué à populariser cette chanson ! Pour Le blu-ray, c'est vrai que tout le monde n'en a pas, c'est bien pour cela qu'Arte joue ici une belle mission de
service public en diffusant ce film. Sinon, qui pourrait le voir ! Bonne journée !