Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Secundum Scripturas

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

Secundum-Scripturas-1.jpg

 

Une actualité assez inhabituelle, ce soir, puisque je vous invite à suivre en live, ou presque, le tournage d’un court métrage. Ce projet intitulé Secundum Scripturas est porté par quatre étudiants d’une école de cinéma : Hugo François, Léa Gailhard, Mathilde Monti et Pierre Suteau. 

 

Cette fiction d’une vingtaine de minutes, inspirée d’un fait réel, se déroule au milieu du XIXème siècle dans la campagne du Sud-Ouest de la France. Le tournage a commencé le 7 février et s’achèvera à la fin du mois. Le financement de base a été assuré grâce à un système de dons, qui a permis à l’équipe d’assurer la location des costumes et accessoires, la régie et les déplacements. Néanmoins, un soutien est encore possible, notamment pour dédommager les bénévoles (voir sur ce site, où vous pouvez également suivre l'avancement du projet).

 

Secundum-Scripturas-2.jpg 

Synopsis - En 1830, le mariage d’un comte (Didier Petite) et d’une servante (Margo Becz) tourne au drame lorsque la mariée s’étouffe avec le noyau d’un fruit. Très vite on l’enterre, sans réelle cérémonie, dans le tombeau familial. C’est là bas que le fils du fossoyeur (Cyril Masson) se rend le soir-même pour voler la magnifique parure restée au cou de la défunte. En ouvrant le cercueil, il est touché par la beauté de la mariée et ne pouvant retenir ses pulsions, l’embrasse fougueusement. A cet instant, la jeune femme revient à la vie...

Commenter cet article

Hugo François 15/02/2012 10:14

Merci pour cet article très sympathique ! Nous avons vraiment de la chance d'avoir rencontré (et de rencontrer encore) des gens généreux, prêts à soutenir et promouvoir notre projet.

CHRISTOPHE LEFEVRE 15/02/2012 11:27



Bonne chance à vous. J'ai suivi le journal du tournage. Les photographies donnent envie d'en voir plus ! Et j'aime bien l'idée de s'inspire de la peinture de l'époque, notamment celle de Courbet.
Merci de me tenir au courant de la suite... Je ferai un suivi