Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chronicle

Publié le par CHRISTOPHE LEFEVRE

Chronicle 3
 
Synopsis
 
Après avoir été en contact avec une mystérieuse substance, trois lycéens se découvrent des superpouvoirs. La chronique de leur vie, qu’ils tenaient sur les réseaux sociaux, n’a désormais plus rien d’ordinaire… D’abord tentés d’utiliser leurs fabuleuses aptitudes pour jouer des tours à leurs proches, ils vont vite prendre la mesure de ce qui leur est possible. Leur sentiment de puissance et d’immortalité va alors rapidement les pousser à s’interroger sur les limites qu’ils doivent s’imposer… 
 
Fiche techniqueChronicle - Affiche
 
Film américain
Année de production : 2012
Durée : 1h24
Réalisation : Josh Trank
Scénario : Max Landis
Image : Matthew Jensen
Avec Dane DeHaan (Andrew Detmer), Alex Russell (Matt Garetty), Michael B Jordan (Steve Montgomery), Michael Kelly (Richard Detmer)...   
 

 
Critique
 
Chronicle s’inscrit dans la lignée des faux-documentaires –ou, selon le mot-valise à la mode, documenteur (que je préfère à found footage, qui désigne également en français (!) une forme particulière de cinéma expérimental, composé à partir de fragments de pellicules compilés)- qui fleurissent sur les écrans depuis le succès du Projet Blair Witch. Ce genre compte bien sûr d'autres exemples bien antérieurs, tel, pour un autre média, le reportage d’Orson Welles sur La guerre des mondes. Mais ce sont bien les 249 millions de dollars de recettes mondiales du film de Daniel Myrick et Eduardo Sánchez qui ont fait le plus d’émules, pour le pire (souvent) ou le meilleur (rarement) : des multiples séquelles de [Rec] et de Paranormal activity, en passant par Cloverfield ou District 9, la liste est –trop- longue. La page Wikipedia anglaise recense plus de 160 titres depuis 1999. Et le dernier numéro de l'Ecran fantastique annonce six nouvelles resucées, plus ou moins avancées dans leur développement : Unhallowed (Gregori J Martin), Sinister (Scott Derrickson), Community (Jason Ford), The Vatican et Wer (William Brent Bell), Bermuda (Bobby Lee Darby)…
 Chronicle
 
Le procédé ne suscite donc plus vraiment la surprise. C’est avant tout le fait de petits malins, qui ne font plus guère parler d’eux après avoir créé le buzz (qui sait ce que sont devenus les auteurs du Projet Blair Witch ?). De plus, il est aussi une manière pour de piètres techniciens de masquer leur impéritie. Certes, ce n’est le cas ici. Le chef opérateur, Matthew Jensen, n'est pas le premier venu. On lui doit, entre autres, la photographie de plusieurs épisodes de Game of Thrones, True Blood, Les experts et Numb3rs. Il n'en est pas moins contraint, pour respecter les codes du genre, à produire une image instable, un éclairage crasseux, indignes du cinéma (on pourrait voir Chronicle en streaming, cela ne changerait pas grand chose…). Et ce, à la demande du cinéaste, Josh Trank, qui lui a donné comme consigne de désapprendre ce qu'il savait en tant que professionnel. Un comble ! 
 
Ceci pour la forme. Sur le fond, ce premier long-métrage n’est guère plus satisfaisant. Pour l’originalité, on repassera. Le sujet -des jeunes gens acquérant de superpouvoirs- a en effet déjà été abordé dans Heroes et Misfits. Tout comme celui de l’adolescent mal dans sa peau, doué de pouvoirs télékinèsiques, traité de manière autrement plus terrifiante et sombre par De Palma dans Carrie au bal du diable (1976). Quant à son caractère métaphorique, si on ne peut le contester, il est assez grossier. Le difficile apprentissage du vol des trois jeunes héros est sans doute symbolique de la difficulté à prendre son envol dans la vie, ce n’est toutefois pas des plus subtiles. Bien sûr, on me dira que je ne suis jamais content, que je pourrais souligner cet effort, qui distingue Chronicle des films de supers-héros lambda. Que voulez-vous, quand on est ronchon…
 Chronicle 2
 
Reste quand même l’interprétation des trois jeunes acteurs, notamment Dane DeHaan, qui incarne Andrew Detmer. Avec son faux air de Léonardo DiCaprio dans Gilbert Grape, il donne beaucoup de densité à son personnage. Sans doute un comédien à suivre. Cependant, c’est à peu près tout ce qu’il faut retenir de ce film… 
 
 Ma note - 1,5/5

Commenter cet article

Squizzz 15/03/2012 19:20

A la fin, tu veux dire dans la séquence d'action ? En fait ce sont en grande partie des images issues des téléphones de tous les spectateurs de la scène. Je trouve perso l'idée très bonne parce
qu'elle montre la prolifération des caméras dans notre vie quotidienne.
Le mélange teen-movie et super-héros est quand même quelque chose d'assez courant au ciné comme tu le dis toi-même. Il est assez logique, car il y a souvent un sentiment (ou une volonté) de
toute-puissance chez les ados. Et l'utilisation de la vidéo amateur correspond à une tendance des adolescents d'aujourd'hui à tout filmer (et à balancer les vidéos sur le net), mais il permet
surtout au spectateur de confondre ses yeux avec ceux d'Andrew.
Mais si tu veux du "found footage" vraiment inutile, vas-voir "Projet X"

CHRISTOPHE LEFEVRE 16/03/2012 00:01



Bah, je crois que je saurai m'en passer, de celui là... Mais comme je le dis, je ne vois guère l'intérêt d'aller au cinéma pour voir ce genre de films. En l'occurence, je n'ai pas payé, ce n'est
donc pas un problème. Mais équiper des salles en numériques pour ça... Autant ce faire un bon petit téléchargement  
Moi qui ne suis pas du tout favorable à cette pratique (je suis trop matérialiste pour supporter l'idée de remplacer un DVD ou un Blu-ray par un simple fichier VLC, et puis je considère que c'est
un vol inqualifiable des droits d'auteurs), dans ce cas, cela ne me choquerait pas... Je trouve même que ce serait une bonne leçon donnée aux escrocs qui abusent du found footage...



Squizzz 14/03/2012 23:56

Là on est juste en total désaccord ! Effectivement la chronique adolescente et les super-pouvoirs c'est pas nouveau, et je peux comprendre qu'on n'adhère pas à ça (mais en même temps des sujets
vraiment nouveaux existent-ils encore ?).
Par contre sur le procédé du "found footage" (désolé j'utilise ce terme), avec lequel j'ai de plus en plus de mal aussi, il m'a ici convaincu et se justifie pleinement (cf ma critique). Et puis
l'image est loin d'être aussi dégueulasse que dans d'autres opus du genre, et ne sert pas qu'à cacher un manque de savoir faire (les plans réalisés par la caméra "volante" sont tout simplement
géniaux). Bien sûr on retrouve les défauts du genre avec une caméra souvent opportuniste mais on n'est pas au point de "Cloverfield" et de ses plans du drapeau américain ou du baiser des héros.
Quant à "District 9" on avait carrément droit à un mélange de styles qui n'avait pas vraiment de sens.

CHRISTOPHE LEFEVRE 15/03/2012 13:34



Oui, mais ici le Found footage ne fonctionne pas, pace qu'à la fin, qui filme ? Et ici, on n'a pas un mélange des genres ? Teen movie, film de super-héros, documenteur... Quel est le lien ? quel
est le sens ? Je ne l'ai pas vu...



copa738 14/03/2012 17:14

T'es assez dur avec le film ! Oui la deuxième partie gâche un peu le film (je préfère de loin la première), et oui il y a des facilités, et de trèèèès gros clichés, mais ça reste un bon
divertissement, avec de bonnes choses, comme l'originalité par exemple :)

CHRISTOPHE LEFEVRE 14/03/2012 18:41



Dur, mais juste ! Pour ma part, je me suis quand même sacrément ennuyé... Et puis, ces films tournés avec les pieds, cela me gave un peu



Wilyrah 14/03/2012 11:50

Ah c'est violent ^^ Tu es jaloux de pas avoir de pouvoir télékinésiques avoue ? :)

CHRISTOPHE LEFEVRE 14/03/2012 11:56



Sans doute, car si j'en avais, j'aurais trouvé le moyen de virer ce film du projecteur où il se trouvait



nolan 14/03/2012 10:07

A mon sens, le documenteur, c'est plutôt This is Spinal Tap ou Forgotten Silver.

CHRISTOPHE LEFEVRE 14/03/2012 11:42



C'est un genre fourre-tout...